Partagez|
 

 Boogie woogie (boogeyman)

ça envoie du pâté en croûte
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
MESSAGES : 766
LOCALISATION : Dans ton tiroir à chaussettes.
HUMEUR : Larve.

J'suis fonda et j'aime ta courge
J'suis fonda et j'aime ta courge
Voir le profil de l'utilisateur Ven 6 Sep - 18:59
sujet cadeaux de gogo courgetto

Comme c'est trop nul d'avoir un seul topic, j'ai décidé de tous vous poutrer. A partir de maintenant, on s'en fout, c'est un sujet par personne. Et forcément, on commence avec le meilleur des meilleurs.

Et donc, joyeux annie verse de l'air.

TOI. Oui toi, là bas, avec ton appareil photo de voyeur du dimanche. Aujourd'hui c'est ton jour, alors profite, parce que je vais te pourrir avec un pavé digne de Mûres, poires et beau-fée.

Tu as tellement de personnalités multiples et de voix intérieures que le syndrome schizophrénique à lui seul ne suffirait pas à tout justifier...

Pour moi, ça a d'abord été Jack. Avec un pseudo aussi pourri, y avait de quoi rendre soupçonneux le plus pailleté des petits poneys. Mais moi, étant le timmy le plus débile du monde (celui de south park ou celui de pokémon, c'est toi qui choise) - j'ai pas jugé utile d'être prudente. J'ai foncé tête baissée, les orteils orientés en une pause aérodynamique de malade, les narines saupoudrées de farine et les dents bien taillées, prête à mordre et... Et depuis ce jour où tu t'es inscrit sur CT, je suis cette grosse sangsue violette à pois orange dont le dentier est resté planté dans ton mollet gauche. Je n'ai jamais décroché. J'ai d'abord eu le plaisir diabolique de t'avoir comme filleul, et l'on pourrait aisément considérer que depuis cette période rien n'a vraiment changé puisque tu es toujours mon esclave préféré, même si les débouchées sont sensiblement différentes. L'amitié c'est un peu comme les nouveaux burgers de Couic après tout : ça se renouvelle tous les mois mais la feuille de salade est toujours aussi molle de la touffe. C'est l'histoire de la vie, l'arnaque éternelle.

Tu as fait de moi la plus heureuse des marraines bonne-fée, sans déconner. Et peu importe l'adversité, le complot machiavélique ou les tentatives de discrédit. Tel le zombie nudiste frétillant que tu es, tu t'es relevé. Encore, et toujours. Tu as été le rocher pétri de crevasses et d'eau croupie sur lequel j'ai pu me cramponner à l'époque, moi, pauvre moule endommagée. Et tout ça à coup de répliques de merde à une heure du matin, de vannes indignes sur la courge, d’optimisme compulsif et d’acceptation confiante.

Tu es devenu Courgette. Et puis Lex Luthor. Le premier dude avec qui je construis un forum sans jamais rien craindre de partager. Parce que si nous sommes immatures, puériles et totalement irrécupérables – non, ne nie pas – et si malgré ce que certains supers-vilains ont pu croire, dans leur naïveté touchante, il nous est arrivé de nous crêper le chignon. Et je n’ai pas honte de le dire, je le revendique même. Et bien c’est là toute notre force. La mauvaise foi, les clash dignes d’Airik Zamour, les monologues de 7 sms en moins d’une minute et la fierté mal placée, de celles qui nous empêchent parfois de nous jeter aux pieds de l’autre pour chialer des excuses dégoulinantes d’amour (ou de morve) : rien de tout ceci ne nous a jamais poutrés. Jamais. Ils auraient kiffé, ces pokémon spectres frustrés de la courgette, que nous n’osions protester, changer d’avis, ne jamais rien opposé. De ces amitiés factices qui flottent en surface et où l’on se flagorne et se complait dans le léchage de bottes ou de tongs, euh lol, mais non. Parce que Courgette, c’est un mec avec qui on peut s’affirmer, défendre ses opinions et ses idées sans jamais douter. Parce que Courgette, quand il n’est pas sur la même fréquence radio que toi, il le dit, il propose, il partage, il trime, il se prend la tête pour te trouver cette petite perle ou cette grosse daube que tu vas trouver trop canon. Parce que Courgette tu lui fais confiance. Quand il kiffe, tu y crois, et quand il kiffe pas, il ne l’exprime ni vilement ni mielleusement. Ni troll ni soumis.

Et voilà Boogie woogie, ou Beaugayman, ou Booboo, ou même Willy, William ou Le Baron. De la drogue ? Maybe yeah, maybe not. Voir même Mary sue, ou Fidèle la tyran du troisième âge, ailleurs et dans une autre vie, ou plusieurs. Avec toi j’ai pu ouvrir les portes à la drogue folie, de ces délires qui font du bien et qui laissent les autres pantois mais hey, qu’est-ce qu’on s’en fout, et qu’est-ce qu’on s’en tamponne le coquillage ! Hop, je ne le dis jamais assez et les gens ne le comprennent pas suffisamment mais, merde, c’est aussi ton bébé. Tu as pénétré cet univers de dégénérés qu’était CT et tu l’as transformé, tu l’as recréé, tu l’as agrandi, tu l’as repeint, tu l’as... NOUS L’AVONS ACCOUCHE ENSEMBLE QUE DIABLE. D8 Et je ne pourrai jamais te dire combien c’est grave cool de la moule, saiksy de la branchie, mais osef. On a passé plus d’un an dessus, presque deux, j’sais pas, c’est flippant quand même. On s’est tellement dépassé que le résultat sent bon les hormones de croissance et l’EPO à dix kilomètres. Si si si. Et même maintenant, qu’il faut souffler, se ressaisir, et dégonfler le bodrive, tu es là. Imperturbable, les cheveux au vent, ta poupée gonflable dans une main, ton arobase divin dans l’autre. Tel sacha qui montre son nouveau badge. Et ça suffit à rassurer l’admin psychotique qui sommeille en moi.

Et enfin Toi. Le brun derrière le blond. Sans mauvais jeu de mots. Toi, que je voudrai remercier sans chialer misérablement tout le sodium de mon pauvre corps de larve. Pour tes fou-rires sans aucune raison. Pour tes chansons sur skype, que je kiffe malgré shym et malgré céline dion et malgré n’importe qui. Pour la glace aux cacahuètes. Pour tes yeux de sirène. 8D Pour ton ancienne mèche de justin bièrebeurre. Pour ton manque de confiance en toi, qui me fait trembloter les joues, genre hamtaro qui a stocké trop de noisettes. Pour ton soutien sans peur et sans faille, les chevaliers du zodiaque en sont témoins, je me sens comme athena en moins con et en plus usefull. Pour ton investissement, même souffrant d’hypoglycémie à deux heures du matin, bossant des PPs comme un dingue. Pour tes montages paint que je garde en secret tellement ils sont... Hum. Pour tous les mails que tu m’as envoyés depuis la fermeture de CT. Pour toutes ces épilations de sourcils. Pour tes blagues pourries et ton humour de merde que même si tu nous les refais 36 000 fois à Hoot et à moi, on continue à glousser. Pour ta confiance, ou pas, c’est toi qui vois. Pour ton imagination, ton originalité, tes délires, tes mp débiles, tes sms trop courts (joke) tes goûts musicaux, nos conversations skype de trois heures, tes appels qui servent à rien d’autres qu’à dire « je prends le bus je suis là dans 20 minutes », tes cours sur l’histoire que tu nous fais partager et ton travail de malade. Pour nos plans de retraite quand on sera vieux et pauvres. Toi, le prof traumatisé et moi la chercheuse ruinée. Avec hoot, le geek célibataire même passé 80 ans et Mojo jojo, devenu génie du crime, et j’en passe.

Alors oui, je le crie haut et fort, le cœur brave et le cerveau atrophié : J'AIME LA COURGE. J'AIME LA COURGE ET TU LE VAUX BIEN. Et je suis sure que tout le monde me rejoint sur ce point. Et que tous le pensent avec PU PU PU PUISSANCE : Happy bithday, super-you. Live long and prosper. May the sea cucumber be with you.  

Je te fais ton dessin pourri après la maj.

A toi, meilleur pompote, vielle peau et amateur de cosplay de zombie.

Joyeux anniversaire.



go go power rangers yaha 
robinet drague en #FD0064
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hocus Pocus :: gestion :: la taverne du kévin :: Cadeaux-crados-